Informations pour les médecins

Comment fonctionne le concept Rohner?

L’histoire de l’Humanité est une succession de situations de manques. Les temps d’abondance (été/automne) devaient être utilisés pour constituer des réserves afin d’affronter des périodes plus difficiles (hiver).


Dans cette situation, le métabolisme touché par le diabète de type 2 représenterait un bienfait.

Grâce au test de tolérance au glucose, nous sommes en mesure de juger la situation du métabolisme.

Pour nous, l’intérêt primordial ne réside pas dans l’augmentation des valeurs liées au glucose présent dans le sang (voir index glycémique), mais plutôt dans la relative hypoglycémie consécutive, comme signe d’un hyperinsulinisme établi conduisant à une constitution renforcée de réserves.

Etant donné que nous ne pouvons pas modifier ces caractéristiques, les personnes souffrant de surpoids doivent considérablement réduire les glucides structurés de manière simple, tels que l’amidon et le diholoside et ingérer que des glucides structurés de manière complexe.  

L’effet spécifique dynamique des protéines accentue le processus de brûlure des graisses, ce qui réduit leur stockage. C’est pour cette raison qu’elles jouent un rôle important dans le concept Rohner.

Sur la base de l’affirmation faite depuis des années que les graisses seraient en général responsables de nombreux problèmes de poids, la population a tendance à oublier que les graisses, tout comme les protéines, sont très importantes pour notre organisme. 
Elles ne sont pas néfastes pour le métabolisme. 

Elles ne stimulent pas la constitution des réserves, tout comme les glucides, ni le processus de brûlure des graisses, tout comme les protéines.


Pour cette raison, nous agissons selon le principe que les acides gras „sains“ et essentiels doivent être consommés, alors que les acides gras trans, qui ne peuvent pas être complètement dégradés, doivent être évités.

Grâce à ce constat, les différents aliments peuvent être classés dans des classes de risque, en fonction de leur structure biochimique et pour chaque individu.

Vous pouvez constater dans les statistiques correspondantes, que différents paramètres liés au métabolisme (cholestérol, acide urique) s’améliorent considérablement grâce à l’alimentation que nous recommandons.